Pamplemousse et antihistaminique

intéraction médicament pamplemousse

Si vous êtes intolérant au gluten, vous avez toutes les chances (ou malchances) d’être allergique à d’autres choses, par exemple aux pollens, comme moi. Si c’est le cas, vous prenez surement des antihistaminiques . Je viens de découvrir qu’il existe une forte interaction possible avec le pamplemousse. Cette interaction est potentiellement dangereuse ! Pourquoi ?

Allergies croisées

Le phénomène d’allergies multiples est assez complexe et je pense écrire un article entier sur le sujet. Il faut savoir qu’environ 70% des individus qui ont des allergies alimentaires ont également d’autres allergies, y compris le rhume des foins. Si vous êtes intolérant au gluten vous avez donc de fortes chances d’être traité par un antihistaminique pour votre allergie au pollen.

Qu’est ce qu’un antihistaminique ?

Au contact d’un allergène, vos défenses immunitaires libèrent des médiateurs comme l’histamine . Dans le cas d’une allergie, votre corps répond de manière excessive à un intrus qui ne doit normalement pas être détecté comme dangereux par vos défenses. C’est ce qui déclenche les réactions allergiques. L’antihistaminique est un médicament qui empêche l’histamine de faire son travail et donc de déclencher les symptômes de l’allergie. On notera que le médicament agit donc sur les conséquences et non sur les causes de l’allergie. Il existe de nombreuses molécules antihistaminique différentes  avec un rôle identique, certaines ne sont pas utilisées sur le marché car leurs effets secondaires sont trop importants (risque cardiaque entre autres). Personnellement, je prend du Xyzall dont le principe actif est la Lévocétirizine. C’est le nom que vous verrez sur la boite si vous utilisez un générique.
Que vient faire le pamplemousse là dedans ?

Les bienfaits du pamplemousse

Dans le cadre d’un régime sans gluten le pamplemousse est un bon allié. Il a de nombreux avantages:

  • Un demi pamplemousse couvre les trois quarts des besoins journaliers d’un adulte en vitamines C et la totalité de ceux d’un enfant.
  • Allié minceur: index glycémique faible.
  • Améliore les défenses immunitaires grâce aux antioxydants (flavonoïdes et caroténoïdes).
  • Lutte contre le mauvais cholestérol.
  • Sans gluten !

Malgré ces bienfaits, il y a un danger avec le pamplemousse.

Les dangers du pamplemousse

Il existe un risque fort d’interaction entre le pamplemousse et les médicaments. En effet,  le pamplemousse contient des furanocoumarines qui ont pour effet de bloquer l’action d’une enzyme appelé CYP3A4. Hors cette enzyme permet de métaboliser les médicaments, en gros de les faire passer de votre sang à vos cellules pour qu’ils soient utilisés.

Deux problématiques graves apparaissent alors.
Premièrement votre médicament ne fait plus effet car votre organisme ne peut pas l’utiliser. Vous vous exposez donc à une résurgence de vos symptômes. Dans le cas d’une allergie au pollen, ce sera gênant, dans le cas d’une maladie cardiaque je vous laisse imaginer que les conséquences peuvent être plus dramatiques.

Deuxièmement la concentration de médicaments dans votre sang va augmenter.
En effet, dans une situation normale, le médicament dans votre sang est utilisé grâce à l’enzyme et donc sa concentration diminue. Lorsque vous mangez un pamplemousse ce n’est plus le cas. Vous prenez donc un comprimé qui reste dans votre sang, puis à la prochaine prise vous en ajoutez ce qui peut provoquer une overdose avec un risque de mortalité.

Le jus pressé maison serait moins à risque que le jus commercial. En effet, ce dernier contient généralement de l’albédo (peau blanche sous l’écorce du fruit), dans laquelle se retrouvent en majorité les substances qui agissent sur les médicaments.

Pamplemousse et antihistaminique.

Comment savoir s’il y a un risque avec vos médicaments ? La problématique étant connue des laboratoires, des tests sont effectués. En cas de danger, la notice contient un avertissement. Il est donc impératif de lire attentivement la notice de vos médicaments et de vous abstenir totalement de consommer du pamplemousse si la notice l’indique !

Un doute peut toujours subsister. Dans mon cas, je n’ai pas trouvé de mise en garde particulière dans la notice du Xyzall mais plusieurs sources sur internet font état de décès suite à la prise d’antihistaminique associé au pamplemousse pour une molécule différente du Xyzall. Dans le doute, j’ai contacté directement le fabricant qui m’a répondu rapidement et que je remercie au passage. D’ailleurs n’hésitez pas à contacter directement les laboratoires, ils ont des formulaires spécifiques pour ça sur internet et surtout ils sont ceux qui connaissent le mieux leurs médicaments.

On m’a donc indiqué qu’il n’existait pas de risque d’interaction entre Xyzall et le pamplemousse sinon cela serait indiqué dans la notice. La personne m’a indiqué que ce risque étant connu, les laboratoires procèdent à des tests spécifiques afin de s’assurer de la non dangerosité de la prise de pamplemousse avec le médicament.

Résumé de la conduite à tenir

  • Lire attentivement la notice
  • En cas de doute, contacter le laboratoire ou son médecin.
  • Arrêter de consommer du pamplemousse si la notice indique un risque.
  • Ne pas stopper son traitement au profit du pamplemousse.

Cet article vous a plu ?

Allez plus loin en recevant gratuitement mon guide: Vivre 7 jours sans gluten qui détaille:

- Un planning avec les menus pour des repas sans gluten durant 7 jours. Petit déjeuner, déjeuner, goûter et diner équilibrés.

- La liste des courses complètes pour vivre cette semaine sans gluten.

 Prénom:


 Email:

Je hais les spams : votre adresse email ne sera pas cédée ou revendue!

Incoming search terms:

  • allergie pamplemousse
  • pamplemousse et allergie
  • allergie au pamplemousse
  • antihistaminique allergie gluten
  • aliments anti histaminique
  • antihistaminique et pamplemousse
  • pamplemousse allergie
  • histamine alimentation croisée
  • rose pamplemousse gluten
  • oeTrogene et pampkemoysse

3 réflexions au sujet de « Pamplemousse et antihistaminique »

  1. Un article intelligent et bien construit, dans un langage clair.
    L’intolérante au gluten et aux pollens que je suis, comme toi, va t’aider, en toute simplicité, à corriger quelques erreurs d’orthographe.
    Dans « Allergies croisées », écris « de fortes chances ».
    Dans « Qu’est-ce qu’un antihistaminique? », écris « C’est ce qui déclenche », trop importants », « que vient faire ».
    Dans « Les dangers du pamplemousse », écris « conséquences dramatiques », concentration de médicaments ».
    Dans « Pamplemousse et antihistaminique », écris « La problématique étant connue ».
    Enfin, à la fin de la page, écris (d’autant que la phrase apparaît bien) « Envoyez-moi ».

    Voilà pour ma petite contribution.
    Bonne soirée,
    Régine

    1. Bonjour Régine,

      Merci pour ton aide c’est toujours appréciable d’avoir de l’aide pour corriger mon orthographe 😀
      Je viens de corriger tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *